Fumer tue. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.


Cliquez logo pour Retour
Club
Cigares & Compagnie

Tautogramme


Cette causerie cesser, cette causerie ces C



Chers confrères, chers collègues, chers camarades, chère compagnie,

Comme la coutume me le concède, cette courte causerie concernera ce célèbre compagnon si convoité, complice de chaque chagrin car le consolant, le cajolant, ou couronnant chaque conquête comme une coupe congratule un champion. Ce compagnon que je caricature d'un couplet complaisant, celui qui concerne et consacre cette communauté, je cite : le cigare, nulle confusion à craindre en ce cas.
Convoité en civette, calfeutré en ce cabinet et cependant couvert de clarté, ce cigare choisi, comporte une ceinture aux couleurs chamarrées de son créateur, certainement cubain ? Non, ce créateur choisit d'autres contrées célèbres si chères en nos cœurs chauvins pour cultiver et concevoir ce cigare, même si des cubaines y contribuent.
Un calibre corona doble conséquent au cepo classique, cape colorado. Ce corps couvert de cette cape en cuir chaleureux comme une caresse charnelle charme mon cœur. Sous le coup de ciseau, la calotte, sa coiffe, craque comme la complainte du condamné, cisaillée elle choit au cendrier. A cru, cela consiste à constater son caractère sans combustion ni chaleur, il converge vers le cuir chevalin. Mais crépite le chalumeau consumant en cendre calcinée le cou du cigare. Dès le commencement, je cherche sa cohésion, couplée d'un caractère corsé côtoyant la chimie calmante du cacao. Ce cigare capiteux contente sans cesse mon cerveau de sa complexité combinant café-crème et copeaux chocolatés.
Mon corps calmé se couche sur cette chauffeuse où je me cale consciencieusement. Une coupe de Champagne complète ce captivant concept de la contemplation où le cérébral change ce corps cartésien en corps céleste dont les cogitations confinent au cosmique…

Certes, cette citation, certains cabotins chahuteurs capables de contrepèteries calamiteuses la changeraient cyniquement comme : dont les cogitations confinent au comique ! Ma capacité à considérer sans courroux ces coquines crapules comme des… "cloportes châtrés chiasseux, coprophages convulsifs, criblés de consanguinité congénitale crépis de concrétions de compost, couards aux cris consternants de crécelles corrodées…" me conforte à clore ces coupables camouflets.
Calme, cool et classe, je continue mes calembours cocasses et croustillants qui circulent et se cachent en cadence dans cette captivante culture ci-calligraphiée et clamée aux convives conquis, sans complètement circonscrire ces commérages cacophoniques et calomnieux.

Ce cigare consistant comble mes caprices et je contemple ce confident, ce complice à qui je conte et commente notre chaotique chemin de coexistence. Cependant, le cratère créé en son centre crache la chaleur de sa combustion. La cendre ainsi carbonisée se courbe et combat pour conserver la continuité du corps puis capitule et cède, chute au centre du cendrier et se couche en cylindre compacte collé à ses congénères. Le cigare concentre crescendo en son cœur cette considérable capacité à me conduire en ce coma confus de contentement capable de changer chaque chose qui cloche, chaque contrariété en une clairvoyante clarté, clé de ces conflits.

Ce constat, chacun de vous le connait et cela commence à chaque cérémonial de la coupe du cigare. Il constitue le centre, le cœur de notre communauté et canalise la cohésion de chacun.
Le cigare choisi pour cette célébration conviviale, le célèbre et considérable corona doble captivera les plus curieux et convaincra les plus craintifs.
Je crois que ce concert collectif de commentaires chaleureux sur ce cigare se continuera du crépuscule aux confins de notre conscience.
Conciliant, je capte vos compliments ou critiques constructives et vos cris de congratulation. Cela commande à conclure, à cette causerie cesser, cette causerie ces C.

Christophe, Calife et concitoyen du Club Cigares & Compagnie.


Un petit mot, mes chers amis, juste pour préciser que ce discours est un Tautogramme. Non, ce n'est pas le taux d'alcoolémie au volant, c'est dire que ce texte est intégralement composé de noms, adjectifs, verbes etc… qui commencent par la même lettre, en l'occurrence, à l'instar de mon prénom et du nom de notre club, la lettre C. En attendant évidemment de votre part, lors de votre soirée, un discours de même acabit avec la première lettre de votre prénom.

Discours prononcé avec un Grand Double Corona (23cm) de NAVARRE,
au Club Cigares & Compagnie, le 7 avril 2011 - Toulouse

Copyright© 2011, reproduction autorisée avec la mention suivante :
"Christophe BUET - Club Cigares & Compagnie - Toulouse"

Haut de Page