Fumer tue. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.


Cliquez logo pour Retour
Club
Cigares & Compagnie

Discours de rentrée 2003


Le Cigare et ses phantasmes


Il y a bien sûr le fameux phantasme de la jeune fille esclave noire qui roule le cigare sur ses cuisses nues.
Et j'ai d'ailleurs bien cru que vous me l'aviez réalisé pour mon anniversaire en voyant cette jolie noire (dont je suis immédiatement devenu esclave) venir en notre antre, mais c'était Corinne Coman, Miss France 2003... (soupir et regret de n'avoir eu les 2 en 1 ?)
Donc ce fantasme n'a de réel que l'envie de fumeurs machos (dont quelques spécimens sont présents ce soir) d'associer à ce plaisir immense de la dégustation d'une vitole celui non moins grand de l'esclave féminine soumise, et noire de surcroît.
Ce phantasme, n'a bien sûr aucun fondement historique.
Et si ce phantasme a des connotations sexuelles, ce n'est pas non plus un hasard, de part la jouissance qu'ils peuvent tous deux procurer mais aussi car le cigare de lui-même a une forme pénienne.
Et le langage populaire n'a pas manqué cette analogie puisque l'on parle aisément de cigare à moustaches sans pour autant faire référence à un fumeur moustachu et de même mesdames, si un jeune homme vous propose de lui fumer le cigare, vous n'aurez sans doute pas besoin de cendrier.
Les correspondances ne s'arrêtent pas là, car on parle également de calibres différents, tout le monde n'a pas le même module et dit-on, les plus gros sont les meilleurs ?!
Mais nous nous écartons du sujet et peut-être sommes entrés dans le monde des phantasmes féminins ?

Le cigare représente également le pouvoir, car il fût longtemps l'apanage des aristocrates de sa gracieuse majesté.
Son coût élevé l'a ensuite réservé aux classes les plus aisées et l'image du patron est encore aujourd'hui associée à un homme ventripotent en costume et cigare en bouche.
Et comme disait Sacha Guitry : "Le cigare donne à ceux qui sont pauvres l'illusion de la richesse. Il en donne l'assurance à ceux qui sont fortunés."

Mais les temps évoluent et si aujourd'hui le cigare s'est démocratisé, nul doute que ses phantasmes en sont la cause première, permettant au plus grand nombre de posséder la représentation d'un rêve, à défaut de le vivre.
Et c'est bien ainsi. Alors à nous, fervent défenseur du cigare, de maintenir ces phantasmes vivants et pourquoi pas, d'en créer d'autres ?


Il ne me reste plus, mes ami(e)s, pour finir ce discours qu'à adapter les mots du sculpteur César :
"l'important n'est pas le cigare mais le désir que l'on en a !"


Christophe BUET
Le 04 septembre 2003, Club Cigares & Compagnie - Toulouse

Copyright© 2003, reproduction autorisée avec la mention suivante :
"Christophe BUET - Club Cigares & Compagnie - Toulouse"

Haut de Page