Fumer tue. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.


Cliquez logo pour Retour
Club
Cigares & Compagnie

Le Tabac

La Nicotine
Discours du 06 octobre 2005 :
Suite du discours du 1er septembre 2005
"Nicotiana tabacum"

Mes cher(e)s ami(e)s,

Mes folies professorales ne m'ont pas quitté, rappelez-vous le mois dernier, quand nous apprenions que le tabac, "Nicotiana tabacum", plante solanacée… plante angiosperme bien connue… avait pour cousin la pomme de terre, les pétunias, la tomate, le piment, l'aubergine ou le poivron.
Et bien pour achever, que dis-je, parachever ce cours magistral, je vais faire toute la lumière sur la nicotine.
En effet, le Nicotiana Tabacum en tant que Solanacée contient des alcaloïdes dont son principal est la nicotine, identifiée en 1809 par Vauquelin, dont la concentration est de 0,5 à 5% du poids sec des feuilles.

Quels sont alors les méfaits ou bienfaits de cette nicotine sur l'homme ?

Dans le cas de la cigarette, la fumée a une acidité qui ne permet pas à la nicotine d'être absorbée par les muqueuses buccales. Mais elle est inhalée et la nicotine pénètre par voie pulmonaire en une absorption extrêmement rapide qui amène un véritable "shoot" de nicotine au cerveau en quelques secondes et un taux qui croît jusqu'à un pic environ 10mn après. Cette rapidité d'absorption est responsable de la dépendance physique puissante qui s'installe chez les fumeurs de cigarettes. Pour le fumeur de cigare, la fumée n'est pas inhalée mais reste en bouche. Or les tabacs séchés à l'air (cigares et tabacs bruns) ont une fumée basique, alcaline dont les composants sont absorbés par les muqueuses buccales. La nicotine pénètre ainsi lentement dans l'organisme. En raison de l'absence de "shoot" de nicotine, il y a peu de risque de dépendance physique et la toxicité cardiovasculaire est faible et on peut considérer que la nicotine est en majeure partie éliminée après 1 à 4 heures selon les individus. Néanmoins, les produits toxiques contenus dans la fumée, à l'instar des goudrons, peuvent favoriser les risques de cancers locaux : bouche, lèvre et oropharynx. Mais en fait, le principal élément nocif est la fumée qui s'échappe seule du cigare. Cette fumée, imparfaitement brûlée, est très concentrée en produits toxiques, même sans inhalation active, le fumeur de cigare inhale sa propre fumée qui l'entoure. Cette fumée chaude, lèse des tissus, réduit la mobilité des cils internes et sa concentration en oxyde de carbone est importante (3 à 4% dans la fumée de cigarette, 6% dans la fumée du cigare, 2% dans celle de la pipe). Une telle concentration dans l'atmosphère serait rapidement mortelle, mais l'oxyde de carbone parvient dans les voies respiratoires inférieures heureusement très dilué.

Mais la nicotine n'en possède pas moins des effets bénéfiques, en particulier comme analgésique. Son mode d'action est utilisé en tant qu'anti-douleur dans le traitement de certaines démences comme la maladie d'Alzheimer.

Dans le cas du cigare, la nicotine irrigue le cerveau après 10 à 15 minutes. Substance psychoactive, elle possède un effet "éveillant", antidépresseur, euphorisant et participe au plaisir global du fumeur. En effet, outre les éveils gustatifs que nos papilles buccales vont tenter de déchiffrer lorsque l'on fait "rouler" la fumée en bouche et dont l'identification des saveurs utilise un vocable proche de celui des œnologues, le plaisir du fumeur sera bonifié par les effets de la nicotine.
Albert Einstein ne disait-il pas : "avant de répondre à une question, on devrait allumer une pipe". Le cigare serait-il un préambule à la sagesse ? Il est vrai que cet état euphorique et apaisé est propice à la réflexion et la méditation et nous sommes bien placés pour avoir combien de fois "refait" le monde à l'issue de nos soirées.

Alors fumer est un plaisir mais fumer est nocif ! Soit ! Mais connaissant maintenant les toxicités, on peut en amoindrir les dangers avec quelques habitudes et attitudes élémentaires. En premier lieu, proscrire la cigarette ! Un vrai fumeur de cigare ne peut trouver aucun plaisir dans le fait d'en "griller" une et s'il ne peut s'en empêcher, une désensibilisation à la nicotine est sans doute à envisager. Ensuite, mais vous le savez déjà, n'avalez pas la fumée qui n'apporte rien à la perception des saveurs d'un cigare et présente de graves dangers pour l'organisme. Puisque la fumée extérieure du cigare est la plus nocive, elle l'est aussi pour ceux qui nous entourent dont les non-fumeurs. Par respect et protection d'eux autant que de nous-même, choisir un lieu très aéré, l'extérieur étant un endroit de prédilection par excellence. En intérieur, préférer les hauts plafonds et créez une ventilation avec un renouvellement de l'air plutôt qu'un brassage. Ensuite un cigare est rassasiant, c'est un moment de plaisir, de détente et de grande satisfaction qui est, à fortiori en alliance avec quelque vieil alcool alambiqué, suffisant. Sachez le désirer, attendre le moment propice, choisir la vitole en conséquence de l'instant et du temps imparti puis soyez-en rassasié.

N'oubliez pas que le plaisir est le moteur et l'aboutissement de notre passion.

En d'autres termes, fumons mieux et fumons heureux !

Christophe Buet
Le 06 octobre 2005, Club Cigares & Compagnie - Toulouse

La Nicotine
Copyright© 2005, reproduction autorisée avec la mention suivante :
"Christophe BUET - Club Cigares & Compagnie - Toulouse"

Haut de Page