Fumer tue. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.


Cliquez logo pour Retour
Club
Cigares & Compagnie

Discours de début d'année 2009


Double sens

Où la fin est le commencement

Mes chers amis ce soir je vais requérir toute votre attention,
Attention en effet de bien suivre ce discours sens dessus-dessous.
Deux sous serait même cher payer ces propos destinés à vous amuser,
Ame usée par vos perversions que je combats à chaque soirée,
Soit réussir à vous sauver ou vous laisser croupir dans le néant,
Néanmoins, pour cette année nouvelle, je vous souhaite bonheur et santé !
Sentez déjà les parfums de cigares que je vous espère enchanteurs.
En chanteur de salsa je serai, pour ces cigares des caraïbes merveilleuses,
Mères, veilleuses du murissement de nos vitoles jusqu'à nos fumerolles !
Fumeux rôle que le mien en effet de présider à cette assemblée ici attablée.
A tabler sur la perfection de mon auditoire me voici acculer au désespoir,
Des espoirs reviennent cependant avec notre cigare du mois, le Diademas !
Y a des masses de gens qui pour autant, même ce soir, ne le méritent,
Mais rite oblige, il sera distribué sans parcimonie à ceux qui l'ont acquis.
A qui donc ce superbe module qui dépasse aisément les deux décimètres ?
Des six maîtres du bureau de direction seul votre dévoué en fait autant.
Oh temps, suspend ton vol pour ce cigare de si belle longueur.
Longue heure qui sera nécessaire pour achever ce fameux module.
Module les plaisirs de ses arômes quand sa découverte s'affine,
Sa fine combustion te donnera alors l'illusion d'être un monarque.
Mon arc ayant plus d'une flèche en son étui, voici encore une astuce :
As tu seras, si tu peux tout fumer, et qu'encore toute la cendre y est !
Cendrier à tes cotés car le défi est osé, mais vaut : mille fois cent francs !
Sans franchir les frontières du divinatoire, je pense le défi impossible.
Un pot si, bleusaille que tu es, sur un demi-cigare tu oses le tenter.
Tant t'es sous l'emprise du cigare que t'en oublies l'équilibre sensible ;
Sans cible à viser, ta cendre est pourtant tombée et s'en est allée,
Etalée sur la table, tu vois tes rêves d'argent anéantis, envolés.
En vos légitimes regrets, je vous propose de revenir à l'essentiel :
L'essence, ciel m'est témoin, du cigare est enfoui en ses arômes.
Ha, Rhums ou autres breuvages pour les exhaler, les révéler !
Rêves et léthargie de l'instant idyllique où vos sens s'émoussent,
Ces moustaches en frisent de plaisir rien que d'en évoquer la magie.
L'âme agit en révélateur du divin pour ces plaisirs incommensurables.
Comment, sur ablation de sa tête, nous ouvrons le cigare à nos envies ?
En vivant cet instant, nous entrons dans l'éternité des plaisirs indécents.
Un des cents meilleurs moments va être vécu ici ce soir, j'en suis certain.
Certes, un moment que mon discours retarde bien trop maintenant,
Main tenant ces cigares que j'offre finalement à vos regards envieux
En vieux briscard sadique, je fais durer le supplice, tel un diablotin
Diable hautain, je jouis de votre souffrance, car...   Satan m'habite…   pensez-vous ?
Pan ! C'est vous qui vous fourvoyez car en bien je pense à vous
Savourez ce cigare en mon sein doux pour y goûter ma vie d'ange, d'ange heureux !
Savourez ceci : gare en mon saindoux pourri ! Goûtez ma vidange ? dangereux !


Christophe BUET
Votre Calife du Club Cigares & Compagnie, le 13 janvier 2009 - Toulouse

Copyright© 2009, reproduction autorisée avec la mention suivante :
"Christophe BUET - Club Cigares & Compagnie - Toulouse"

Haut de Page